Du 06 au 10 Mai 2020, les animateurs et animatrices de quatre organisations membres du #RESONUT, ont conduit des activités de sensibilisation et de plaidoyer auprès de 120 leaders communautaires de 12 villages des 6 communes d’intervention du projet ‘’ faisons de la nutrition une priorité dans nos actions de développement’’ que sont Botou, Kantchari, Diapangou, Diabo, Gayeri et Bartiebougou. L’objectif était de susciter une prise de conscience du problème de la malnutrition chez ces leaders en vue d’un engagement fort dans leur communauté et pour une prise en compte réelle de la question de la nutrition dans les plans locaux de développement (#PLD) et les plans communaux de développement (#PCD). Les activités se sont déroulées sous la supervision des responsables de l’Association d’Appui et de Promotion Rurale du Gulmu (#APRG) et de l’association Tin Nuadi. 

Les animateurs, sous la supervision des responsables de l’Association d’Appui et de Promotion Rurale du Gulmu (APRG) et de l’association Tin Nuadi, ont passé au peigne fin l’état de la malnutrition dans les différentes provinces de la région de l’Est. Malgré la multitude des projets et programmes dans cette partie du Burkina, force est de reconnaître que la malnutrition reste une réalité vécue et continue de faire des victimes. Les enfants de 0 à 5 ans, les femmes enceintes et allaitantes en sont les premières victimes. L’ignorance des populations quant aux méthodes de lutte contre la malnutrition, l’absence de politique locale de lutte contre la malnutrition, l’absence des pratiques d’Actions Essentielles en Nutrition (AEN), etc. sont autant de raisons qui justifient l’état nutritionnel de la zone.

Les participants, composés de Conseils Villageois de Développement (CVD), conseillers municipaux, leaders religieux, Agents de Santé à Base Communautaire (ASBC), de représentants des jeunes et des femmes, ont salué la démarche de l’APRG et ont reconnu la pertinence de l’intégration de la nutrition dans les PCD. Conscients désormais de leur capacité d’influence sur les politiques locales portées par les collectivités territoriales, ces leaders communautaires ont pris la décision de se mettre à l’avant-garde de la lutte et s’engagent à faire intégrer les questions de nutrition pendant la phase diagnostic et de collecte des données pour l’élaboration des différents PCD ou PLD.

Aussi, ces leaders ont formé un comité qui veillera à la sensibilisation de leurs pairs sur les causes et conséquences de la malnutrition. Dans les villages disposant d’un centre de santé et de promotion sociale (CSPS), ils entendent inscrire des actions endogènes en faveur de la nutrition en collaboration avec les comités de gestion (COGES).
Le rôle des leaders communautaires est très déterminant dans cette noble lutte engagée par APRG et RESONUT.

#ACFburkina
#CAP
#POOLEDFUND