A l’occasion de la commémoration de la Journée Internationale de la Femme, je voudrais au nom du Conseil d’Administration du Réseau de la Société Civile pour la Nutrition (RESONUT), au nom de l'équipe de coordination et en mon nom personnel souhaiter une bonne fête à toutes les femmes des organisations membres du RESONUT, des sphères décisionnelles de leurs structures et celles qui sont à la base.

Tout en reconnaissant les efforts et les combats de chacune de nous, je voudrais exhorter à cette occasion toutes les femmes à plus de détermination et de persévérance dans leur combat à l’exemple de nos pionnières en 1910 qui ont donné naissance à cette journée de 08 mars, qui est une résultante de bien des combats des femmes et que nous célébrons fièrement.

Au sein du RESONUT et dans nos différentes organisations à la base, nous ne devons pas perdre de vue que la journée du 08 mars trouve son origine dans la lutte pour les droits de la femme. Aussi, ce combat se poursuit sur le plan de la nutrition pour un Burkina exempt de faim et de malnutrition.

Cette année, les Nations Unies nous invitent à réfléchir sur « Leadership féminin : pour un futur égalitaire dans le monde de la COVID 19 » et au plan national, notre réflexion porte sur le thème « Inclusion financière par le numérique pour un développement économique de la femme : défis et perspectives ». Aussi, devons-nous faire en sorte que le développement économique de la femme tant revendiqué contribue à l’amélioration de l’état nutritionnel dans les ménages.

J’émets le vœu très cher qu’au 08 mars 2022, les résultats de notre combat, de notre engagement et de notre détermination à vaincre la malnutrition soient tangibles.

La malnutrition n’est pas une fatalité, on peut y mettre fin ! Il faut agir maintenant !

Pour la nutrition, je m’engage !

Valentine BAKYONO

Présidente du Conseil d’Administration