Actualités

Les cultures traditionnelles pour relever les défis nutritionnels

La malnutrition et le retard de croissance sont des défis fréquents en Afrique au Sud du Sahara où 31 des 36 pays présentent un indice de faim cachée élevé. Pour relever les défis nutritionnels, il est important d'investir dans les cultures traditionnelles.

Le Consortium Africain pour les Cultures Orphelines (AOCC) est un effort international visant à améliorer la nutrition, la productivité et l'adaptabilité climatique de certaines des cultures vivrières les plus importantes d'Afrique, contribuant ainsi à réduire la malnutrition et le retard de croissance parmi les populations les plus vulnérables du continent, en particulier les enfants des zones rurales. L'AOCC vise à séquencer, assembler et annoter les génomes de 100 cultures vivrières africaines traditionnelles, ce qui permettra d'augmenter le contenu nutritionnel de la société au cours des décennies à venir.

The African Orphan Crops Consortium (AOCC) is an international effort to improve nutrition, productivity and climatic adaptability of some of Africa’s most important food crops

Lire la suite : Les cultures traditionnelles pour relever les défis nutritionnels

OFFRE DE POSTE: Un (e) Chargé (e) de Planification et de Capitalisation

CONTEXTE ET OBJECTIF

Le RESONUT (réseau SUN de la société civile pour la nutrition) est une association à but non lucratif, apolitique et laïque, mis en place en décembre 2014 et reconnu officiellement en 2016 suivant la loi 10/ADP/1992 (revue en loi 064/CNT/2015 du 20 décembre 2015). Le RESONUT compte à ce jour 42 organisations membres, nationales et internationales intervenant sur toute l’étendue du territoire national.

 Le RESONUT œuvre sans relâche depuis sa création pour le bien-être des enfants, des femmes enceintes et allaitantes du Burkina Faso, conformément à sa vision de « Contribuer à faire du Burkina Faso un pays exempt de faim et de malnutrition. » Son but est de favoriser la concertation et la coordination des actions de la société civile engagée pour influencer les décideurs politiques et économiques en faveur de l’amélioration de l’état nutritionnel des populations. 

 

 

Lire la suite : OFFRE DE POSTE: Un (e) Chargé (e) de Planification et de Capitalisation

VIE ASSOCIATIVE : Le RESONUT fait peau neuve et se dote d’une nouvelle feuille de route pour ses actions de plaidoyer en faveur de la nutrition au Burkina Faso

Le Réseau de la Société civile pour la Nutrition (RESONUT) dans sa vision de contribuer à « faire du Burkina Faso un pays exempt de faim et de malnutrition » a tenu, le 4 décembre 2020, son Assemblée Générale (AG) ordinaire de l’année 2020, à Ouagadougou. Au cours de cette AG, qui a abouti à l’élection de son tout nouveau Conseil d’Administration, il a fait le bilan moral et financier des différentes activités réalisées.

Photo de famille à l'issue de l'AG

Lire la suite : VIE ASSOCIATIVE : Le RESONUT fait peau neuve et se dote d’une nouvelle feuille de route pour ses...

COMMUNIQUE DE PRESSE: 40ème Journée Mondiale de l’Alimentation (JMA)

Le RESONUT salue les progrès et interpelle à plus d’actions pour mieux contrer la malnutrition

La Journée mondiale de l’alimentation est célébrée chaque 16 octobre, à l’initiative de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), depuis 1981. Au Burkina Faso, c’est Dédougou, chef-lieu de région de la Boucle du Mouhoun (aussi appelée « grenier du Faso ») qui accueille la cérémonie. A la faveur de cette 40ème commémoration, le Réseau de la Société civile pour la Nutrition (RESONUT) tout en se réjouissant des victoires d’étape en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle, appelle l’Etat et tous les acteurs de nutrition à plus d’actions concrètes, et maintenant, pour la réalisation des objectifs mondiaux visant l’élimination de la pauvreté et la faim, la protection de la planète et la prospérité de toutes les populations.

Selon le dernier rapport sur L'état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde, publiée en juillet 2020 par les Nations Unies, de plus en plus de personnes souffrent de la faim, et le monde n’est pas en voie d’atteindre l’objectif d'éliminer la faim, l'insécurité alimentaire et toutes les formes de malnutrition d'ici à 2030. Le rapport estime que près de 690 millions de personnes ont souffert de la faim en 2019, soit une augmentation de 10 millions par rapport à 2018, et de près de 60 millions en cinq ans. 

Lire la suite : COMMUNIQUE DE PRESSE: 40ème Journée Mondiale de l’Alimentation (JMA)

Sous-catégories