Ce jeudi 16 septembre 2021 à Kaya, dans la Province du Sanmatenga, le Réseau de la Société Civile pour le Nutrition (RESONUT) a tenu un atelier de renforcement de capacités des Organisations à Base communautaires (OBC) et des Organisations de la Société Civile (OSC), sur les bonnes pratiques nutritionnelles et l’approche multisectorielle de la nutrition. L’objectif est de sensibiliser et d’informer les acteurs à la base sur les bonnes pratiques nutritionnelles et l’approche multisectorielle de la nutrition.

Les différents engagements pris par les autorités locales et le gouvernement en matière de nutrition ; les goulots d’étranglement de la nutrition (attitudes, comportements et obstacles) au niveau national et régional ; la sécurité nutritionnelle et les bonnes pratiques nutritionnelles ; l’approche multisectorielle et la politique nationale multisectorielle de nutrition (PNMN) sont entre autre les modules développés au profit de la  trentaine d’OSC et d’OBC de la région du Centre nord  au cours de cet atelier.

Cet atelier a connu la présence du Maire de la Ville de Kaya, Boukaré Ouédraogo.  Dans son mot d’ouverture, il a salué cette initiative de renforcement des connaissances des acteurs locaux sur les questions de nutrition avant d’exhorter les participants à s’approprier ces nouvelles connaissances, afin qu’ensemble, la malnutrition soit vaincue dans la région.

Pour Baloum François, point focal de l’Association Monde Rural (AMR) dans le Centre nord, les connaissances sur la bonne alimentation et l’état de la malnutrition dans les régions du Burkina ont été acquissent lors de cet atelier. Il a poursuivi en disant que ces connaissances seront partagées aux communautés à la base lors des différentes rencontres.

 Kambou Valerie de l’Association Appui aux Personnes Vulnérables, nous a confié qu’au regard de la situation nutritionnelle actuelle il faut une synergie d’actions des différents acteurs et surtout des communautés.   Pour sa part, des actions d’information et de sensibilisations seront menées par sa structure pour mieux transmettre les informations sur la situation nutritionnelle et les bonnes pratiques nutritionnelles. Aussi, un plaidoyer sera fait par son association auprès des autorités locales pour une meilleure prise en charge de la malnutrition au niveau régional. 

Des travaux de groupes ont par ailleurs permis aux participants de proposer des pistes de solutions pour une meilleure implication des OSC et OBC dans l’opérationnalisation de la Politique Nationale Multisectorielle de Nutrition (PNMN).

Cette activité se tient dans le cadre du projet Right to Grow, financé par l’Ambassade des Pays-Bas au Burkina Faso, et mis en œuvre par un consortium de 5 organisations, notamment Save the Children, The Hunger Project, Action contre la Faim, CEGAA, RESONUT et l’AMR dans les régions du Nord, du Centre-Nord, de l’Est et du Centre.

Youmali Koanari