+226 25 36 83 36 secretariat@resonut.org

LES PRIORITES DES OSC POUR LE DOSSIER D’INVESTISSEMENT DU BURKINA FASO

L’association SOS/Jeunesse et Défis (SOS/JD), en collaboration avec le Réseau de la Société Civile pour la Nutrition (RESONUT), a organisé du 26 au 27 septembre 2018, un atelier d’orientation sur les priorités retenues et l’état d’avancement de l’élaboration du Dossier d’Investissement (DI) du Burkina Faso, dans le cadre du Mécanisme de financement mondial (GFF).

L’élaboration du Dossier d’Investissement dans le cadre du Mécanisme de financement mondial (GFF) dont bénéficie le Burkina Faso tire vers sa fin. En vue de contribuer efficacement à ce processus majeur de financement de la Santé, SOS/JD et le RESONUT, réunis en atelier les 26 et 27 septembre 2018, ont mis en commun des priorités concernant les volets santé de la reproduction et nutrition.

Au cours des travaux, les participants ont échangé avec les consultants chargés de l’écriture du DI sur leurs priorités, défis et attentes à prendre en compte pour la finalisation du document.

Le RESONUT a été représenté à cet atelier par trois structures* membres. Les travaux du Groupe technique Santé de la reproduction (GT/SR) et du RESONUT ont porté sur :

  • la présentation de l’état d’avancement des travaux de l’élaboration du dossier d’investissement du Burkina Faso ;
  • la présentation des priorités retenues par chaque commission dans le cadre de l’élaboration du dossier d’investissement ;
  • la présentation des priorités proposées par la société civile et son plan de participation au processus d’élaboration du dossier d’investissement du GFF et enfin
  • la présentation des prochaines étapes.

Cet atelier s’est tenu après celui tenu des 13 et 14 septembre 2018 dont l’objectif était d’outiller les OSC sur le GFF et de recueillir leurs contributions dans l’élaboration du DI du Burkina qui sera présenté et défendu à Oslo, en Norvège le 6 novembre 2018, par SEM le Président du Faso, Roch Marc Christian KABORE.

Selon le Directeur exécutif de SOS/JD, Célestin COMPAORE, l’expérience du Burkina Faso fait office de cas d’école au nombre des pays bénéficiaires du GFF. A cet effet, il a remercié l’ensemble des acteurs impliqués dans le processus, pour la qualité des propositions faites. A la clôture de l’atelier, Etienne KOULA, Chargé de projet à SOS/JD a annoncé la tenue d’une rencontre de restitution de l’élaboration du DI courant octobre 2018. Mais avant, il a invité les acteurs à fournir un dernier effort dans l’amendement des documents qui leur seront envoyés en prélude à ladite rencontre.

*Membres du RESONUT présents à l’atelier :

  • IES/Femmes : Intégration économique et social de la femme dans le développement (IES) Femmes
  • SPONG : Secrétariat permanent des ONG
  • Action contre la Faim

Abdoulaye MAIGA

Action contre la Faim

RESONUT

www.resonut.org