+226 25 36 83 36 secretariat@resonut.org

Le RESONUT planifie les activités de son projet Changer-Agir-Progresser (CAP)

Le réseau de la société civile pour la nutrition, RESONUT a organisé un atelier technique de planification des activités du projet CAP RESONUT du 22 au 23 novembre 2018, à Ouagadougou. Au menu des échanges, faire une planification participative des activités dudit en vue d’en garantir l’atteinte optimale des objectifs.

L’objectif du CAP, dont la durée de mise en œuvre est de trois ans (2018-2021) est de mener des actions de plaidoyer efficaces et efficientes en vue d’influencer les décideurs politiques et économiques en faveur de la nutrition au Burkina Faso.

Sept mois après son lancement officiel suivi de la réalisation de quelques activités administratives et organisationnelles, les membres du RESONUT ont décidé de se réunir durant deux jours afin de travailler en toute collégialité sur le planning des activités du projet CAP. De façon spécifique, il a été question de :

  • Tirer ensemble des enseignements de la mise en œuvre du projet Nutrition Advocacy Fund (NAF) 2016 ;
  • Présenter et discuter le contenu du projet CAP (2018-2021) ;
  • Amorcer un diagnostic du fonctionnement du RESONUT (communication, rôles et responsabilités du Bureau, des membres, de la Coordination nationale…) ;
  • Planifier les grandes activités, notamment celles confiés spécifiquement au RESONUT (décentralisation, critères d’attribution des activités par région…) ;
  • Réaliser un Plan d’actions commun.

D’entrée, le Coordinateur National par intérim du RESONUT, Hermann GOUMBRI, a remercié l’ensemble des participants pour leur présence effective. A sa suite, le Président du Bureau Exécutif du RESONUT, Marc SEKPON, par ailleurs Directeur Pays d’Action contre la Faim, a relevé le principal enjeu du projet CAP pour le RESONUT qui est non seulement de confirmer les résultats et les acquis du projet NAF 2016, mais aussi d’acquérir plus d’autonomie au plan organisationnel et financier et la reconnaissance de l’opinion nationale de sa contribution à la lutte contre la malnutrition.

Les travaux de l’atelier ont permis de faire un diagnostic organisationnel mais aussi de l’environnement national et international en vue d’outiller le RESONUT à faire face à ses défis avec sérénité. A cet effet, une analyse de ses forces, faiblesses, opportunités et menaces a été faite par les participants. L’autre point majeur qui a été abordé au cours de cet atelier a été la décentralisation des activités du RESONUT. A ce propos, les participants ont défini des critères de désignation des points focaux[1] du RESONUT dans les treize régions du Burkina Faso. Dans la même lancée, ils ont identifié des critères de désignation des régions prioritaires où le RESONUT aura à réaliser ses activités de plaidoyer locales, et en tenant compte de la spécificité de chaque région.

Dans la perspective de renforcer le sentiment d’appartenance au RESONUT, la Coordination nationale a demandé aux membres de définir également leurs attentes vis-à-vis du RESONUT, mais aussi, ce que chaque structure membre peut apporter à l’association et inversement.

Au sortir de ces deux jours de réflexion et d’échanges, les participants se sont dit satisfaits et ont souhaité que ce type de cadres de concertation se poursuivent nonobstant les difficultés financières à les tenir le plus souvent physiquement.

Le mercredi 30 mai 2018, sous la présidence de Madame le ministre de l’économie, des finances et du développement (MINEFID), représentée par Madame Monique YARGA/OUEDRAOGO, Directrice Générale Adjointe du développement durable, le RESONUT lançait officiellement son nouveau projet Changer-Agir-Progresser (CAP) pour un Burkina Faso exempt de faim et de malnutrition. (Voir article ici).

Le RESONUT est une association à but non lucratif, apolitique et laïc et créée en décembre 2014. Il compte à ce jour, trente-cinq (35) organisations issues du secteur de la nutrition-santé et d’autres secteurs contributeurs à la nutrition.

Abdoulaye MAIGA

Action contre la Faim

RESONUT

[1] NDLR : Le RESONUT dispose à ce jour de 5 points focaux régionaux : Est : Tin Tua ; Hauts-Bassins : RECOJED ; Centre-nord : Enfant du Sahel/BF ; Nord : EDUCO et Centre : Chant de Femme.