Actualités

Assemblée Générale ordinaire 2019 du RESONUT : un bilan prometteur et deux nouveaux membres intégrés

Le réseau de la société civile pour la nutrition (RESONUT) au Burkina Faso a tenu le vendredi 6 décembre 2019, à Ouagadougou, son Assemblée Générale (AG) ordinaire. Cette rencontre statutaire a réuni 34 participants, représentants des différentes structures membres. Au cours de l’AG deux nouveaux membres, à savoir Christoffel Blinden Mission (CBM-Burkina Faso) et la Coordination régionale des associations pour la promotion des personnes handicapées des Hauts-Bassins (CORAH/HBS), ont adhéré au réseau.

Lire la suite : Assemblée Générale ordinaire 2019 du RESONUT : un bilan prometteur et deux nouveaux membres intégrés

Offre de recrutement Un/Une Chargé/Chargée de Plaidoyer & Communication du RESONUT  

Le RESONUT est une association dynamique œuvrant dans le plaidoyer politique et technique sur les enjeux de la nutrition. Le RESONUT est une plateforme regroupant 35 Organisations nationales et internationales travaillant au Burkina Faso dans le domaine de la lutte contre l’insécurité nutritionnelle. Il est membre actif de la plateforme nationale multi-acteurs de nutrition du Burkina Faso, lui-même membre du Mouvement SUN depuis 2011. Le RESONUT a été créé en 2014 et a à son actif depuis lors bien des résultats au profit de la nutrition.

Lire la suite : Offre de recrutement Un/Une Chargé/Chargée de Plaidoyer & Communication du RESONUT  

Consultant national pour l’analyse budgétaire 2016-2018 : Financements des PTF en faveur de la nutrition au BF

I.     Contexte et justification

 La malnutrition est considérée comme un problème majeur de santé et de développement au Burkina Faso du fait qu’elle est la cause sous-jacente de 35 % des décès. En effet, en 2018 Selon l'enquête SMART, le taux actuel de malnutrition aiguë chez les enfants de moins de cinq ans est de 6,9 %. Cependant, l’on note une disparité géographique. Les régions qui enregistrent les taux les plus élevés sont le Sahel (14,2%), l’Est (9,6%), le Sud-ouest (8,9%) et le Centre Nord (8,3%). La région du Sahel a un taux supérieur aux seuils d’alerte de 10% selon la norme de l’organisation mondiale de la santé (OMS). Quant à la chronique elle est estimée à 25 % à l’échelle nationale. Les régions qui enregistrent les taux les plus élevés sont le Sahel (42,2%) et l’Est (31,4%).[1]

La malnutrition est la deuxième cause de décès des enfants de moins de 5 ans. La malnutrition et la faim sont causées par de multiples facteurs. Pour lutter efficacement contre ces fléaux, il faut une approche globale avec l’implication des différents acteurs.

Lire la suite : Consultant national pour l’analyse budgétaire 2016-2018 : Financements des PTF en faveur de la...

Innovation scientifique : Une Burkinabè purifie l’eau polluée grâce au

Grâce aux vertus de « l’arbre de la vie », le Moringa, Dr Aminata Kaboré, jeune chercheuse à l’Institut de l’environnement et de recherches agricoles (INERA), est arrivée à démontrer scientifiquement la transformation de l’eau souillée en eau potable. Une manipulation sans produit chimique. Selon plusieurs témoignages, l’eau recueillie facilite la digestion et soigne les constipations. La technologie d’abord testée en laboratoire est en expérimentation dans quatre villages de la province du Sourou. Elle y est appliquée par 80 ménages ayant bénéficié d’un transfert de compétences.

Lire la suite : Innovation scientifique : Une Burkinabè purifie l’eau polluée grâce au

Nutrition et Capital humain : le Réseau de la Société civile pour la Nutrition (RESONUT) Burkina a pris part à l’atelier annuel du réseau SUN Société civile à Abidjan

Les réseaux SUN Société civile d’Afrique de l’Ouest et du Centre, se sont réunis à Abidjan du 25 au 27 février 2020 sous le thème : « Nutrition & capital humain : synergie d’action de la société civile pour plus d’impact en Afrique de l’ouest et du centre ». Une cinquantaine de participants des réseaux et alliances de la société civile SUN dont le Réseau de la Société civile pour la Nutrition (RESONUT) Burkina et des équipes d’Action contre la Faim de 19 pays y ont pris part. Ce rassemblement qui bénéficie de l’appui technique et financier du Secrétariat du mouvement SUN, de la Fondation Bill et Melinda GATES, de UNOPS, de l’AFD et Action contre la Faim, vise à renforcer les capacités de la société civile en matière de plaidoyer pour la nutrition et le capital humain.  

La cérémonie d’ouverture, placée sous la présidence du Dr Patricia NGORAN, Point focal SUN Côte d’Ivoire (CI) et Conseillère Nutrition à la Présidence, a connu quatre interventions à savoir celle de Mamadou DIOP, Représentant du bureau Régional d’Action contre la Faim ; Mathews MHURU, Président SUN Zambie ; Morgan DAGET, Equipe de liaison pays SUN Genève et Hélène GNIONSAHE, Présidente SUN Côte d’Ivoire. De l’avis de Morgan DAGET, la lutte contre la malnutrition nécessite une vision holistique et l’implication de l’ensemble des acteurs nationaux et internationaux. Elle a identifié trois moments forts de l’année 2020, à savoir la Nutrition pour la croissance de Tokyo, l’examen stratégique du SUN et les évènements de mobilisation de ressources, avant d’inviter les différents réseaux à prendre activement part à ces grandes rencontres stratégiques.

Dr Patricia NGORAN, pour sa part, est tout d’abord revenu sur le fait que la faim et la malnutrition représente une réelle préoccupation pour le continent africain. « La majeure partie de la population africaine est concernée par plusieurs types de malnutrition. Un enfant sur 3 souffre de malnutrition le rendant vulnérable. Le surpoids, l’obésité, les maladies non transmissibles font légions et vont en crescendo » a-t-elle déclaré. Elle a invité les acteurs à la réflexion afin d’identifier des pistes pour une bonne nutrition des enfants et booter la faim et la malnutrition hors de l’Afrique. Avant de déclarer ouvert l’atelier régional annuel SUN, elle a salué la dynamique mise en place par le mouvement SUN qui permet à chaque pays d’avoir un dispositif de lutte contre la malnutrition.

Lire la suite : Nutrition et Capital humain : le Réseau de la Société civile pour la Nutrition (RESONUT) Burkina a...

Sous-catégories